AT...changeons la donne !

mercredi 31 janvier 2018






Les drames survenus sur les routes des Hautes-Alpes depuis un an et affectant tragiquement des collègues impliquent qu’une précision soit apportée sur les options qui s’offrent à nous lorsque la météo rend dangereuse la circulation. Lors de la CAPD du 19/12/17 notre hiérarchie locale a été contrainte de stipuler :

" Si un enseignant juge que prendre sa voiture pour se rendre sur son lieu de travail lui fait courir un risque et qu’il renonce à aller travailler, l’administration ne lui en tiendra pas rigueur. "

SUD éducation-05 engage tous les personnels du premier comme du second degré à se saisir de ce positionnement officiel. En rejetant injustement l’imputabilité au service d’accidents de la route de collègues, la hiérarchie fonctionne encore une fois selon une logique déshumanisée et purement comptable psychologiquement traumatisante ; c’est inacceptable !
Il nous appartient, collectivement, de nous épargner les risques que nous prenons trop souvent pour aller travailler lorsque les conditions météo rendent risquée la circulation. La conscience professionnelle ne doit plus prendre le pas sur les risques que nous encourons et que nous avons le droit d’éviter.


Brèves

15 octobre 2015 - CHSCT-05

Chaque membre doit être joignable pour toute question relative aux conditions de travail ; pour (...)